Atelier: « Quel avenir après le capitalisme ? »

Publié le par FSL33 - Forum Social Local de Gironde


F S L 33 2008                                               dimanche 4 mai 2008   18 heures / 20 heures
     organisé par Espaces Marx ,avec AC Gironde et la LCR 33


Intro d’Espaces Marx :  en dépit des proclamations des intellectuels de la nouvelle droite américaine après la disparition de l’Union Soviétique ( « la fin de l’Histoire » ), la question d’un après capitalisme reste posée . Dans le passé, on peut constater la coexistence de plusieurs types d’organisations socio-économiques à diverses époques…Aujourd’hui, on se rend compte que le mode de production du capitalisme conduit à une impasse pour l’humanité . d’ores et déjà, des pistes existent et on peut considérer que la société de demain est présente aujourd’hui, en opposition avec le système dominant .

LCR :  après la chute du mur de Berlin, on avait annoncé l’avènement d’un nouvel ordre mondial ; en réalité, nous vivons une crise sociale, économique, écologique ( … ) à laquelle le capitalisme est incapable de répondre .Des tentatives alternatives se manifestent, notamment en Amérique latine . Il s’agit aujourd’hui de donner un contenu au slogan « Un autre monde est possible » : lequel ? en renversant la logique du capitalisme ( mise en cause de la propriété privée )La dimension démocratique d’un tel projet est essentielle pour tirer la leçon des expériences douloureuses du siècle dernier : réflexions sur la production ( qui décide de produire quoi ? ) et sur les institutions ‘ ( socialisation et non étatisation du pouvoir )Dans les luttes défensives actuelles, on peut discerner ( par exemple dans les conflits sociaux pour la défense des services publics ) les jalons d’une nouvelle société .
AC Gironde : on a besoin d’une utopie, mais les propositions de la LCR paraissent « verrouillées » ; la méthode énoncée par Espaces Marx, plus « ouverte », semble plus intéressante .Oui, il y a un avenir après le capitalisme : cet avenir est déjà présent .

Le débat a porté notamment sur les problématiques suivantes :
*comment fédérer les résistances qui existent déjà dans des « communautés » qui ont décidé de vivre en marge du système dominant ?
*comment contester la victoire de la droite sur le plan idéologique ?
*comment intégrer l’exigence de l’émancipation de l’individu – de tous les individus – aux luttes collectives pour la solidarité ?
*comment privilégier ce qui nous unit en sélectionnant des thèmes et des mots d’ordre fédérateurs ( discussion sur la revendication du « pouvoir d’achat » … ) ?
*comment créer un modèle nouveau alors qu’aucune des utopies actuelles ne fait système ?
*comment gérer positivement, dans une perspective de créativité, les paradoxes que nous vivons dans le système capitaliste ?
*quelle place pour le spirituel, la création artistique, la poésie ?
*quel statut pour le travail ?

Publié dans Infos

Commenter cet article